Passer au contenu principal

Superficielle, ovarienne ou profonde : voici les différents types d'endométriose 

L’endométriose est une maladie qui peut être invalidante, voire handicapante. Elle touche plus d’1 femme sur 101 et provoque dans de nombreux cas l’apparition de symptômes plus ou moins douloureux (douleurs de règles, douleurs pendant les rapports sexuels, etc.). Si on parlait il y a quelques années des stades de l’endométriose, aujourd’hui, les spécialistes de santé préfèrent parler des différents types d’endométriose. Découvrez dans cet article quels sont les différents types d’endométriose et leurs spécificités. 

L'adénomyose 

Contrairement aux types d’endométriose classiques, l’adénomyose est une pathologie qui se développe à l’intérieur du muscle utérin2. Pour cette raison, elle est également appelée « endométriose interne ». L’adénomyose se caractérise par la présence de tissu semblable à la muqueuse utérine (ou endomètre) dans le muscle de l’utérus (ou myomètre). 

Les symptômes de l’adénomyose peuvent être similaires aux symptômes de l’endométriose. Elle est d’ailleurs souvent associée à de l’endométriose. Ainsi, une femme souffrant d’adénomyose pourra faire l’expérience des symptômes suivants : 

  • Règles douloureuses (dysménorrhées) ; 
  • Règles longues et abondantes ; 
  • Douleurs entre les périodes de règles ; 
  • Rapports sexuels douloureux (dyspareunies). 

Les femmes atteintes d’adénomyose peuvent également avoir des saignements qui surviennent entre les périodes de règles ou en l’absence de règles. 

L’endométriose superficielle ou péritonéale3

Comme son nom l’indique, l’endométriose superficielle ou péritonéale est un type d’endométriose dont les lésions sont localisées au niveau du péritoine (membrane qui tapisse l’intérieur de l’abdomen). Ces lésions, assez fréquentes, ne dépassent pas les 5 mm de profondeur et sont assez compliquées à voir à l’imagerie. Selon leur ancienneté, elles peuvent changer de couleur et d’aspect. Par exemple, si les lésions actives sont rouges, les lésions blanches sont en phase de cicatrisation. 

À noter qu’il n’existe pas de corrélation entre le type d’endométriose et le degré des symptômes ressentis par la patiente. Ainsi, une femme touchée par une endométriose superficielle ou péritonéale peut souffrir de fortes douleurs et une endométriose plus profonde peut n’entraîner aucun symptôme. 

L’endométriose ovarienne 

L’endométriose ovarienne (ou endométriome) se caractérise par la présence de kystes au niveau des ovaires. Ces lésions peuvent mesurer seulement quelques mm comme plusieurs cm. Contrairement aux autres kystes touchant l’ovaire, les kystes résultant de l’endométriose ovarienne ne sont pas réellement des kystes intra-ovariens : le kyste se trouve dans un premier temps à la surface de l’ovaire et migre progressivement à l’intérieur de celui-ci.  

L’endométriose profonde 

L’endométriose profonde se caractérise quant à elle par des lésions dont la profondeur sous la surface du péritoine est supérieure à 5 mm3. Les lésions d’endométriose profonde sont fibreuses et tendent à migrer vers les organes qui les entourent pour les infiltrer à leur tour (intestins, vessie, etc.). 

On parle d’endométriose profonde digestive lorsque la pathologie infiltre les muscles digestifs. 

L’endométriose extra-pelvienne3 

Enfin, l’endométriose extra-pelvienne est un type d’endométriose qui touche des organes encore plus éloignés de l’utérus

Adénomyose, endométriose superficielle ou péritonéale, endométriose ovarienne, endométriose profonde ou endométriose extra-pelvienne, les types d’endométriose et leurs conséquences sont nombreux. Si vous avez des symptômes évoquant ces formes d’endométriose, quel que soit le type, il est important d’oser en parler et de consulter un(e) spécialiste de santé pour lui exposer vos symptômes et, si besoin, effectuer des examens complémentaires. Ensemble, vous pourrez décider quel traitement est le plus adapté à votre situation. 

Vous voulez en savoir plus sur l’endométriose, ses types et ses symptômes ? C’est ici.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de la FRE

 

Sources : 

1https://www.fondation-endometriose.org/  

2https://www.institutendometriose.com/lendometriose/quest-ce-que-ladenomyose/ 

3https://www.deuxiemeavis.fr/blog/article/592-profonde-superficielle-et-ovarienne-les-3-types-d-endometriose  

Pour aller plus loin, consultez les articles suivants : 

https://www.endomind.org/endometriose/  

https://www.institutendometriose.com/lendometriose/les-types-dendometriose/ 

https://www.resendo.fr/endometriose-a-savoir 

https://www.sante.fr/quest-ce-que-lendometriose-parietale